Khalifa Sall, un maire innovateur

Maire de Dakar

Khalifa Sall – Maire de Dakar

Nous passons du temps à critiquer négativement les erreurs des uns et des autres sans pour autant les féliciter quand ils font du bien. Aujourd’hui je m’aventure dans le champ politique non pas parce que je suis « politicien » mais pour rendre hommage à un homme qui m’a fait aimer la politique. En 2009, la Ville de Dakar a changé de maire, celui-là qui était méconnu de beaucoup de jeunes s’est révélé depuis lors l’un des hommes politiques les plus appréciés de la sphère politique sénégalaise.

Je n’ai pas l’habitude d’écrire sur un homme, mais je ne peux rester tapi dans l’ombre au moment où un bienfaiteur de ma ville est l’objet de plusieurs attaques puériles de la part de certains politiciens sans vergognes armés de mauvais jugements. Ces pseudos hommes politiques qui n’ont rien fait qui vaille un éloge.

Ce grand homme qu’est Khalifa Sall, avec son équipe a su, en l’espace de 5 ans faire une chirurgie esthétique de la capitale sénégalaise. Son exploit est à noter dans les annales de la ville de Dakar, au-delà même de notre cher Sénégal. Cet homme a réalisé le travail le plus dur pour un maire au Sénégal : diriger la plus grande ville du Sénégal tout dans un mandat où il ne partage pas le même parti que les tenants du  pouvoir. Sall s’est, dès les premières heures de son élection, aventuré dans ce que d’autres hommes politiques qui étaient en accord avec la charte des assises nationales refusaient de faire : la déclaration de patrimoine.

En joignant la parole à l’acte, Sall a imposé la confiance aux jeunes qui ne le connaissait pas, moi en premier.

En effet, notre vaillant maire s’était engagé à être clair aussi bien dans sa gestion que dans ses promesses. Je saluerai l’innovation qu’il a menée en octroyant aux élèves des établissements publics des tenues même si ce programme a été arrêté pour une raison que j’ignore. Dans le même sillage, il faut saluer aussi le fait qu’il ait donné à ces mêmes écoliers du lait de qualité tous les deux jours avec son programme « Lait à l’école ». Sall ne s’arrêtera pas en si bon chemin puisqu’il a initié un autre programme dénommé « Santé à l’école » comme pour dire un esprit sain dans un corps sain. Si je m’étais arrêté là, d’aucuns penseraient qu’il ne travaille que pour les écoliers mais pas du tout.

En initiant le pavage de la ville et de ses 19 communes, Sall s’est certes créé des détracteurs mais a fait d’une pierre deux coups. En effet, les pavées de Khalifa comme le disent certains ont permis à beaucoup de jeunes de trouver du travail. Ces pavés ont également permis à Dakar de s’embellir et de voir naître de nouveaux espaces de distraction : la Commune des Parcelles Assainies et celle de Biscuiterie (pour ne citer que ceux-là) ne diront pas le contraire. Le centre-ville est devenu plus aéré et plus beau à voir avec le déguerpissement des marchands ambulants.

Restons avec ces derniers qui ont causé du fil à retordre à la quasi-totalité des maires de cette ville. Ces marchands dits ambulants, qui sont en réalité des tabliers qui ont prôné l’anarchie et qui brandissent leurs cartes pour faire reculer leurs adversaires (comprenez par-là les maires). Cependant, la force de Khalifa réside dans le fait qu’il ignore ces menaces venant de ces personnes et pour aller plus loin de dire qu’il ne se préoccupe pas des prochaines échéances. Si vous ignorez la seule arme que peut brandir un adversaire contre vous, vous avez déjà remporté la bataille.

Je ne pourrais terminer sans pour autant rappeler qu’il fut cité en exemple par l’ARMP (Agence de Régulation des Marchés Publics) pour sa gestion des marchés publics ; un fait rare par ces temps où le gré à gré est dominant. Mieux, un excédent budgétaire a permis à Dakar de voir naitre de nouvelles voies goudronnées ! Je m’en félicite.

Toutefois il faut garder en mémoire que  l’homme est de nature imparfaite. Même si son bilan est plus que positif, il faut reconnaitre par contre qu’il y a quelques errements dans sa politique. Comme cité plus haut, je me pose toujours la question de savoir pourquoi certains programmes démarrés n’ont pas eu de suivi.  Pourquoi également la mairie n’a pas construit de bâtiments servant de logements provisoires en cas de sinistre ?

Peut-être qu’un jour j’aurais des réponses à ces questions.

Un conseil pour finir, je vais reprendre ce célèbre proverbe qui dit : « Si tu gagnes de l’argent à parler, tu gagnes de l’or à te taire. »  Pour dire que le silence est préférable à tout discours, raison pour laquelle vous êtes adulé de beaucoup de personnes. Continuez à convaincre et vous vaincrez. Le sommet c’est ce que beaucoup vous souhaite mais doucement, prudemment et vous y arriverez. Ce monde est parsemé d’embuches et vous en êtes conscients mais à vous de traverser ces obstacles par la pérennité de vos actions et par le respect de vos promesses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :