AMEEPA, une amicale à soutenir

ImageNombreuses sont les associations et amicales qui naissent pour les élèves et étudiants d’une localité mais rare sont celles qui militent réellement pour ceux ci. Parmi ces amicales, s’il y a une qui s’en distingue, c’est bien l’Amicale des Élèves et Étudiants des Parcelles Assainies (AMEEPA). Cette amicale née il y a quelques années est aujourd’hui une fierté pour cette « banlieue » Dakaroise que sont les Parcelles Assainies.

Hormis ses activités sanitaires qu’elle avait l’habitude d’organiser (à ma connaissance), l’AMEEPA a montré aujourd’hui qu’elle avance lentement et sûrement en passant à la vitesse supérieure : la tenue d’un « Concours Général Parcellois« .

Pour une première au niveau des Parcelles Assainies et sûrement au niveau des banlieues dakaroises, une amicale a organisé une compétition de l’envergure du Concours Général national.

Cette initiative m’a d’autant plus plu car, à  l’opposé de leurs camarades étudiants qui sont souvent peints comme des mal polis, des fauteurs de troubles, les jeunes étudiants des Parcelles Assainies ont eu une initiative noble qui est celle de montrer une nouvelle facette de l’étudiant sénégalais en général et « ucadien » en particulier : celle de militer pour une bonne éducation des lycéens.

Ainsi, dans le but de fêter l’excellence au niveau des différents établissements des Parcelles Assainies, l’AMEEPA a organisé cette compétition pour les élèves du second cycle comme le fait chaque année l’Etat Sénégalais mais sauf que celle ci est au niveau local. De quoi inspirer les autres amicales à faire de même au lieu de ne penser qu’à des activités à but lucratif comme les soirées dansantes et j’en passe.

Le seul hic c’est le manque de sponsor pour ce type d’événement à but éducatif. Malheureusement pour notre pauvre Sénégal, la lutte, le loisir sont plus favorisés que l’éducation. Or, ces genres d’initiatives doivent être soutenues par beaucoup de partenaires pour lui donner une dimension beaucoup plus grande et pourquoi pas être couverte par une chaîne de télévision!

A mon humble avis, soutenir l’éducation et des initiatives éducatives doit être un sacerdoce pour les trois ministères de l’éducation comme le prône Mr DIAOUNE du SUDES, parrain de l’amicale mais aussi pour les entreprises sénégalaises.

Cependant, c’est en apothéose que l’organisation de la distribution des prix aux lauréats a été tenue dans une grande salle comme celle de l’Unité Africaine au CICES. La présence d’éminentes personnalités en les personnes du sociologue Djibril Diakhaté, de Mamadou Diop de l’Iseg, de Massamba Gueye ancien Directeur Général de Sorano pour ne citer que ceux là témoigne du sérieux du travail de ces étudiants que je félicite encore une fois.

D’aucuns diront que je suis un des leurs mais détrompez vous, je félicite toujours ceux qui font avancer mon pays.

Même si je n’ai pas duré à la fête, je retiens quand même un bilan plutôt équilibré entre genre pour ce concours. En Anglais une fille a terminé première sur les 4 lauréats (2 filles et 2 garçons), en Philosophie également c’est une fille qui est arrivée en tête sur les 3 lauréats (2 garçons et 1 fille) : il faut noter cependant que ces derniers ont le même professeur à savoir Mr Ndiaye que je félicite également au passage. Il faut attendre le prix d’arabe pour voir un premier garçon terminer en tête  sur les 3 lauréats (2 garçons et 1 fille). Ce cas de figure s’est répété pour le français où sur les 4 lauréats (3 filles et 1 garçon), c’est le garçon qui a terminé en tête.

La seule fausse note, c’est que les filles ont été les grandes absentes des matières scientifiques. En Physique Chimie on notera 3 lauréats et en Mathématiques 4 lauréats.

En géographie par contre, même si 2 filles sont lauréates sur les 3, c’est un garçon qui finira toutefois premier.

Ces résultats peuvent être comme une statistique palpable et disponible pour les acteurs de l’éducation qui sauront quel secteur renforcer pour tel ou tel genre d’autant plus que le concours a été réalisé en partenariat avec l’Inspection d’Académie de Dakar.

Je lance donc un appel solennel à toutes les autorités parcelloises, dakaroises et sénégalaises à soutenir ces genres d’initiatives qui ne font que contribuer à la perfection de l’éducation sénégalaise.

Mes remerciements vont à l’encontre de l’équipe dirigée par Abdoulaye Amar qui a fait preuve d’innovation et d’audace.

Dieu est avec les justes. Que votre action soit pérenne!

Ad perpetuam rei gloriam

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :